Le Cercle

Une exploration des clubs de sports de combat en Seine-Saint-Denis

Rien à voir avec la boxe

Ce matin, mon scanner refusait de fonctionner. Il se coinçait au milieu d’une saisie, et rendait des copies déformées. Les lettres s’allongeaient démesurément au milieu de la page. Les saisies étaient inutilisables.

Je l’ai éteint. Je l’ai rallumé. J’ai téléchargé à nouveau son application. Rien n’y faisait. Il persistait à s’arrêter, à hoqueter, à reprendre inopinément. J’ai tapoté l’engin à l’emplacement où le rouleau du scan se coinçait.

Toujours les mêmes lettres déformées comme des tableaux du Greco.

J’ai abattu mon poing sur son capot. Je le soupçonnais d’obsolescence programmée. J’étais très en colère à cause de son obsolescence programmée. Je l’ai débranché. Je l’ai pris entre mes deux mains. Je l’ai soulevé et je l’ai fracassé contre le parquet. Sa vitre a explosé.

Je suis allé chercher la balayette dans le dressing. J’ai balayé les débris de verre. Je les ai fourrés dans un sac plastique du Franprix. J’ai enfermé la carcasse du scanner dans un sac plastique plus épais du pressing. J’ai récupéré le câble USB, au cas où il pourrait me faire de l’usage.

Je suis descendu dans la cour et j’ai jeté l’ensemble à la poubelle.

Je me pose la question : cette anecdote a-t-elle un lien avec la boxe ?

- Sans doute.

En tout cas, elle prouve que la pratique de la boxe n’apaise en rien mes pulsions destructrices.

Mots-clés: Boxe

Imprimer